Chirurgie esthétique réparatrice :
correction des mamelons invaginés ou ombiliquées à Paris VIII

Les mamelons invaginés (ou ombiliqués) représentent une malformation habituellement congénitale qui se caractérise par un mamelon invisible, d’un seul côté voir des deux, et qui est remplacé par une fente plus ou moins profonde. L’étiologie est une brièveté des canaux galactophores qui acheminent le lait vers l’extérieur du sein. Cela entraîne une rétraction de la peau qui empêche l’extériorisation plus ou moins complète du mamelon même lors de l’état d’excitation.
L’allaitement est parfois impossible et le retentissement sexuel et sensuel peut devenir invalidant.

J’interviens sur l’augmentation mammaire par pose d’implants mammaires en cas d’hypotrophie des seins, le lipofilling, la réduction mammaire en cas d’hypertrophie mammaire, le changement de prothèses mammaires et le rehaussement mammaire. Je traite également les malformations mammaires, comme les mamelons invaginés ou ombiliqués, les seins tubéreux ou pendulaires, l’asymétrie mammaire et, chez l’homme, la gynécomastie. J’interviens également dans la reconstruction des seins après leur ablation plus ou moins complète pour cause tumorale.
Retrouvez-moi dans mon cabinet à Paris 8e, à proximité des Champs-Élysées.

Découvrez les photos avant/après.

Avant
Après
  1. mamelon vaginés
  2. mamelon vaginés

Mamelons invaginés ou ombiliqués :
présentation des techniques possibles

Les techniques sont assez nombreuses, notant ainsi que l’intervention n’est pas aussi aisée qu’il peut paraître. Les bases du traitement sont les suivantes :
– section horizontale en profondeur des canaux galactophores et étirement de ces canaux vers l’extérieur ;
– l’espace  vide ainsi obtenu doit être comblé. Les techniques de comblement dépendent des chirurgiens : certains utilisent de petits lambeaux pris sur l’aréole. Je préfère la levée de deux lambeaux parenchymateux internes.

Mamelons invaginés ou ombiliqués :
la technique la plus adaptée

La technique la plus adaptée est la suivante :

  • section en profondeur des canaux galactophores et désinvagination du mamelon ;
  • afin d’éviter la récidive, il faut combler l’espace vide ainsi créé par 2 lambeaux parenchymateux disséqués latéralement et suturés en leur milieu ;
  • enfin j’élargis et je comble également la fente externe grâce à la création de deux petits lambeaux en Z.

Cette technique qui associe diverses influences donne une grande satisfaction et une bonne sécurité sur le plan vasculaire, la complication à éviter étant représentée par les troubles de cicatrisation par nécrose plus ou moins importante de la superficie du mamelon.
Votre sein recouvre des lignes plus dynamiques, plus naturelles et sensuelles. La lactation reste néanmoins le plus souvent impossible sauf quand elle était efficace avant l’intervention.

Mamelons invaginés ou ombiliqués :
les résultats

Les résultats d’une intervention de correction de mamelons invaginés ou obliqués sont immédiats. Juste après l’intervention, vous verrez souvent apparaître une zone rosée de désépithélialisation qui peut se recouvrir rapidement d’une croûte superficielle.
Il faut alors laisser cette croûte disparaître spontanément et effectuer des pansements quotidiens à la Bétadine sans tenter de la faire disparaître plus rapidement en utilisant, par exemple, du tulle gras ou de la vaseline comme le conseillent beaucoup de chirurgiens. Le résultat définitif peut être apprécié vers la fin du deuxième mois.

Mamelons invaginés ou ombiliqués :
les complications possibles

Les complications sont rares mais possibles à la suite d’une intervention pour corriger les mamelons invaginés ou ombiliqués:
– difficultés de cicatrisation avec nécrose plus ou moins profonde de la surface du mamelon par déficit de vascularisation d’où l’importance d’utiliser une technique fiable et d’arrêter l’intoxication tabagique un mois avant l’opération. Il apparaît une croûte plus ou moins épaisse qu’il faut préserver le plus longtemps possible par des pansements bétadinés tous les jours sans utiliser de vaseline;
– récidive, rare grâce à l’utilisation de 2 lambeaux internes ;
– imperfection des résultats : asymétrie voir correction insuffisante. Il faut toujours prévenir sa patiente que le mamelon désinvaginé peut-être plus petit, en postopératoire, que le mamelon opposé normal et non ombiliqué ;
– hématome et infection sont exceptionnels et ne doivent plus se rencontrer ;
– la sensibilité de l’aréole et du mamelon n’est habituellement pas modifiée

picto 20

Plus de 20 ans d’expérience

pictos conseils

Conseils personnalisés pour votre bien-être

picto mains

Prise en charge globale de chaque patient en pré- et postopératoire

picto satisfaction

Suivi personnalisé jusqu’à satisfaction complète